mia hansen love

Vous êtes en train de parcourir les articles taggés mia hansen love.

EDEN

EDEN
Du 18 au 21 novembre 2014.
Cocktail le jeudi 20 novembre de 18h à 21h.
12Mail / Red Bull Space, 12 rue du Mail, 75002 Paris.

Red Bull France soutient le 4ème long métrage de Mia Hansen-Løve et propose une exposition-publication autour du film, sous la forme d’une carte blanche à la photographe Estelle Hanania et l’écrivain Angie David.

Pour le commun des mortels, et le petit Larousse illustré, Eden est un mot Hébreu qui signifie Délices et désigne le lieu où la Bible situe le paradis terrestre.

Pour toute une génération qui découvre la house et la techno dans les raves au début des années 90, Eden fut un fanzine défricheur qui en 7 numéros raconta de l’intérieur l’émergence de la dernière culture alternative du XXème siècle. Parmi ses signatures : Alain Braxe, David Blot, Sven Hansen-Løve, George Issakidis, Christophe Monier, Didier Lestrade, Eric Morand, Loïc Prigent ou Jérôme Viger-Kohler qui furent tous des acteurs de ce que l’on appelle désormais la French Touch.

Eden est aujourd’hui le quatrième film de Mia Hansen-Løve (après Tout est pardonné, Le père de mes enfants, et Un amour de jeunesse) qui propose une vision intimiste de cette histoire à travers un scénario co-écrit avec son frère Sven Løve, dj clef de cette période où l’on a pour la dernière fois envisagé le clubbing comme une utopie.

Red Bull France a soutenu la démarche créative du film par le biais du Red Bull Studios Paris (où a été enregistré une partie de la BO) et de la production d’une exposition – publication qui sera présentée à la Galerie 12Mail / Red Bull Space la semaine de la sortie du film. Deux artistes issues de la même génération, Estelle Hanania (photographe, lauréate du prix photo du festival de la ville de Hyères en 2006) et Angie David (écrivain, auteure de plusieurs biographies et romans parus chez Léo Scheer) ont eu carte blanche pour donner leur vision du film et son tournage, en liaison avec Mia et Sven Hansen-Løve. Pas de placement produit donc, mais des regards croisés, des visions obliques sur un film générationnel et singulier.

Si Estelle Hanania nous montre comment l’on recrée le Paradis grâce aux artifices du cinéma en s’attachant à ses à cotés (les décors, les figurants, les moments en suspens), Angie David raconte comment l’on en est chassé en retraçant l’histoire d’une amère victoire : celle des musiques électroniques en France des années 90 à nos jours, celle d’une génération qui après avoir frappé aux portes du paradis a du redescendre sur terre.

Eden de Mia Hansen-Løve, au cinéma le 19 novembre 2014.

Preview de la publication gratuite éditée à l’occasion de l’exposition (DA : Maximilian Studio)

Photos de vernissage © Valentin Lecron

Tags: , , , ,