CAMILLE VIVIER veronesi rose

CAMILLE VIVIER Veronesi rose
Du 14 septembre au 16 novembre 2012

Vernissage le 14 septembre de 18h à 21h
12MAIL / Red Bull Space, 12 rue du Mail, 75002 Paris.

Download the english press release here.

12Mail, l’espace de création et d’exposition conçu par Red Bull France clôt sa troisième année d’existence en accueillant Camille Vivier, une photographe française dont l’univers singulier a déjà séduit des magazines internationaux tels que Numéro, Grey ou Another Magazine. Qu’elles soient issues d’un travail personnel ou répondant à une commande, les photographies de Camille Vivier montrent bien plus que de simples créatures à la beauté glacée. Nous avons demandé à Fabrice Paineau, rédacteur en chef du magazine Double, ce que lui inspirait le travail de Camille :

« Ces filles ? Elles ont des courbes qui dessinent un infini, des creux qui finissent en volutes de chair – sombres quelquefois – des regards qui trouent l’image quand elles (vous) regardent, et des corps cireux, qui rétrogradent l’image vers un siècle moins synthétique. Artificiel ?

Les corps sont cadrés, encastrés, et enserrés dans une photographie, pris entre deux espaces limités, dans l’abîme d’un rocher,  sur un promontoire rocailleux, sur le haut d’une étagère. Impossible de s’échapper. Corps et objets circonspects achèvent ici leur trajectoire pour des natures mortes qui prennent l’esquisse d’une forme à visée anthropomorphique. Elles sont embuées d’orange, de vert, de jaune, de bleu. Le tout remonte à la surface et suggère des couleurs d’anciens maîtres.

Autre fait : il y a du « bruit » dans ces images, un terme comme faux ami qui offre à la lumière un silence, du noir et blanc aussi. Elles ne pensent qu’à elles ces images, posent, s’immobilisent, indépendantes d’une histoire, mais piquent tout ce qu’elles peuvent au présent, étrangetés urbaines, dérives d’un œil contemporain, et fragments d’un luxe qui n’est ici plus ostentatoire. Elles volent tout, ces images : des morceaux de films français oubliés, du Garrel poseur, du Rivette, mais pas d’Amour fou, juste une distance imposée. Elles sont des images trouvées ?  Elles sont égoïstes quant à l’époque car se recroquevillent, en ville, en pleine nature, dans un studio ou dans un intérieur abandonné de son histoire. Elles finissent comme daguerréotypes d’un nouveau genre. On ne progresse jamais qu’avec le passé.

Elles avalent toute nouveauté pour ne marcher que d’un pas. Aussi légères qu’une plume, aussi rondes que des seins. Elles sont voluptueuses ou directes. Oui, elles avalent. Une phrase leur va bien : « Dans la brume tiède d’une haleine de jeune fille, j’ai pris place (…) » écrivait Henri Michaux. C’est du même effet, non ? »

Née à Paris en 1977, Camille Vivier a commencé la photo en tant qu’assistante pour le magazine Purple. Après des études aux Beaux-Arts de Grenoble et à la Saint Martins, elle se consacre entièrement à la photo et travaille à la fois dans le champ de l’art et celui de la mode. En 1998, elle gagne le prix photo du XIIème Festival de Hyères, en 2002 elle obtient une bourse de la Villa Médicis hors-les-murs. Elle a contribué à différents magazines : I-D, Dazed&Confused, Another Magazine, Numéro, Purple Fashion, Double, Grey, Crystallized, Ten, Self service…  Elle collabore avec des marques telles que Stella McCartney, Martin Margiela, Cartier, Le Monde d’Hermès, Isabel Marant… Elle a exposé son travail en France dans différentes galeries et institutions comme le CAPC de Bordeaux (« Jean-Luc Blanc/Opéra rock »), l’espace Electra (« Le voyage intérieur »), Galerie Kamel Mennour,  à la Maison Européenne de la Photographie (« Enquête d’identité »), lors des Rencontres d’Arles ainsi qu’à l’étranger.

12Mail est un lieu d’exposition et de rencontre conçu par Red Bull où sont exposés les travaux d’artistes et collectifs de talent, dans des domaines tels que l’illustration, le graphisme, la photo ou la mode.

Facebook Event : www.facebook.com/events/325441810883194

Tags: ,